Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Yoyo
  • Yoyo
  • : Au Nom de tous les miens et +
  • Contact

Profil

  • Yoyo
  • Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
  • Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 20:35

 

La Passion du Christ de Mel Gibson

cn image.size.s-mel-gibson-copie-1Daprès les Visions

 

 d’Anne Catherine Emmerich

 

Anne-Catherine Emmerich, religieuse allemande (1774-1823),

a été pendant toute sa vie témoin de visions exceptionnelles,

qu’elle a, sur ordre de son directeur, dictées à un « secrétaire ».

De santé fragile, marquée des stigmates du Christ,

elle a passé son temps alitée,

à prier et à prendre sur elle les souffrances de l’humanité.

Katharina

 

DESCENTE DE CROIX

 

 

La sainte Vierge et Madeleine

étaient assises

au pied de la croix,

à droite, entre la croix de Dismas

et celle de Jésus:

29347.jpg

 

les autres femmes étaient occupées

à préparer le linge, les aromates,

eau, les éponges et les vases.

 

 

Cassius s'approcha aussi et raconta à Abénadar le miracle de la guérison de ses yeux.

 

 

Tous étaient émus, pleins de douleur et d'amour, mais en même temps silencieux et d'une gravité solennelle.

 

  The-Passion-of-the-Christ-3.jpg

On entendait çà et là

Des plaintes étouffées,

De sourds gémissements.


Capt_Image.jpg

Madeleine surtout s'abandonnait tout Entière à sa douleur,

Et rien ne pouvait l'en distraire,

Ni la présence des assistants,

Ni aucune autre considération.

 

Copie-de-the-passion-of-the-christ-magdalen-wiping-blood-of.jpg

 

Nicodème et Joseph placèrent les échelles

derrière la croix, et montèrent avec un grand drap auquel étaient attachées trois longues courroies.

 

 

Ils lièrent le corps de Jésus au-dessous

des bras et des genoux, à l'arbre de la croix,

et ils attachèrent ses bras aux branches transversales avec des linges placés au-dessous des mains.

 

 

Alors ils détachèrent les clous,

en les chassant par derrière avec des goupilles appuyées sur les pointes.

 

 

Les mains de Jésus ne furent pas trop ébranlées

par les secousses,

et les clous tombèrent facilement des plaies,

car celles-ci s'étaient agrandies par le poids du corps,

 

et le corps, maintenant suspendu

au moyen des draps,

cessait de peser sur les clous.

 

 

 

La partie inférieure du corps,

qui, à la mort du Sauveur,

s'était affaissée sur les genoux,

reposait alors

dans sa situation naturelle,


Soutenue par un drap qui était attache,

par en haut, aux bras de la croix.

 

 

Tandis que Joseph enlevait le clou gauche et laissait

le bras gauche entouré de son lien

tomber doucement sur le corps,


Nicodème lia le bras droit de Jésus

à celui de la croix,

et aussi sa tête couronnée d'épines.

 

  Copie-de-Jesus-couronne.jpg

 

qui s'était affaissée sur l'épaule droite:

alors il enleva le clou droit,

et, après avoir entouré de son lien

le bras détaché,

il le laissa tomber doucement

sur le corps.

 

 

En même temps le centurion Abénadar détachait avec effort le grand clou

qui traversait les pieds.

 

 

Cassius recueillit religieusement

les clous et les déposa aux pieds

de la sainte Vierge.

 

  crucifixion-spike-nail2.jpg

 

Alors Joseph et Nicodème

placèrent des échelles

sur le devant de la croix,

presque droites et très près du corps:

 

 

ils délièrent la courroie d'en haut,

et la suspendirent à l'un des crochets qui étaient aux échelles:

 

 

ils firent de même

avec les deux courroies,

  les faisant passer

de crochet en crochet,

descendirent doucement le saint corps

 

Jusque vis-à-vis le centurion,

qui, monté sur un escabeau, le reçut dans ses bras, au-dessous des genoux, et le descendit avec lui,

tandis que Joseph et Nicodème,

soutenant le haut du corps,

descendaient doucement l'échelle,

s'arrêtant à chaque échelon,

et prenant toute sorte de précautions,

comme quand on porte

le corps d'un ami chéri, grièvement blesse.

descente_de_Croix_1.jpg

 

C'est ainsi que le corps meurtri du Sauveur

arriva jusqu'à terre.

 

 

 

C'était un spectacle singulièrement touchant:

 

 

ils prenaient les mêmes ménagements,

les mêmes précautions,

que s'ils avaient craint de causer

quelque douleur à Jésus.

 

 

Ils reportaient sur ce corps tout l'amour,

toute la vénération qu'ils avaient eux

pour le saint des saints durant sa vie.

 

 

 

Tous les assistants avaient les yeux

fixés sur le corps du Seigneur

et en suivaient tous les mouvements;

à chaque instant ils levaient les bras

au ciel,

versaient des larmes,

et montraient par leurs gestes

leur douleur et leur sollicitude.

 

 

Cependant tous restaient dans le plus grand calme,

et ceux qui travaillaient,

saisis d'un respect involontaire,

comme des gens qui prennent part à une sainte cérémonie,

ne rompaient le silence que rarement et à demi voix pour s'avertir et s'entraider.

 

 

 

Pendant que les coups de marteau retentissaient,

Marie, Madeleine et tous ceux qui avaient été présents au crucifiement,

se sentaient le coeur déchiré.

004POC_Maia_Morgenstern_020.jpg

 

Le bruit de ces coups leur rappelait

les souffrances de Jésus:

 

ils tremblaient d'entendre encore le cri pénétrant de sa douleur,

et, en même temps,

ils s'affligeaient du silence

de sa bouche divine,

 preuve trop certaine

de sa mort.

360-Mary-Pieta-3.jpg

 

Quand le corps fut descendu,

on l'enveloppa,

depuis les genoux jusqu'aux hanches,

et on le déposa dans les bras

de sa mère,

qu'elle tendait vers luit

pleine de douleur et d'amour.

 

la_passion_mariesang_christ.jpg

 

 

 

TREMBLEMENT DE TERRE,

APPARITION DES MORTS A JERUSALEM

 

 -------------------------

toutestaccompli

 

Lorsque Jésus, poussant un grand cri, remit son esprit entre les mains

du Père céleste,


je vis son âme,

semblable à une forme lumineuse,

entrer en terre au pied

de la croix,


  avec elle une troupe brillante d'anges,

parmi lesquels était Gabriel.


Ces anges chassaient de la terre

dans l'abîme une multitude

de mauvais esprits.


Jésus envoya plusieurs âmes des limbes dans leurs corps,

afin qu'elles effrayassent et avertissent les impénitents et qu'elles

Rendissent Témoignage

de Lui.

 

Le tremblement de terre qui fendit

la roche du Calvaire causa beaucoup d'écroulements, surtout à Jérusalem

et dans la Palestine.

 

 

   les secousses qui agitaient le sol

  le fracas des édifices qui s'écroulaient répandirent une terreur

encore plus grande.

 

 

Cette terreur fut portée au plus haut degré quand les gens qui fuyaient en pleurant rencontrèrent sur leur chemin


des morts ressuscités

qui les avertissaient

et les menaçaient.


  Il voulut, dans sa passion,

être cloué à la croix,

pour expier l'abus

que nous avons fait

de notre liberté.

  toutestaccompli.jpg

 

 

Lien: tu clic sur link

http://seigneurjesus.free.fr/passionpremierepage.htm

link

 

--------------------------

Passion_du_Christ_2003_Passion_of_the_Christ_1.jpg

 

21h00 : l'âme de Jésus se montre à la vierge Marie

Après minuit Dimanche 16 Nisan

 

 

Jésus avec son corps sacrifié se montre à la vierge Marie près du Calvaire

 

Jésus ressuscité apparaît à la vierge Marie sur la montagne du Calvaire

 

3h30 : Jésus apparaît à Marie Madeleine comme un homme habillé en blanc

 

 

jesus_libre.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires