Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Yoyo
  • Yoyo
  • : Au Nom de tous les miens et +
  • Contact

Profil

  • Yoyo
  • Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
  • Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:52

La Passion du Christ

Film de Mel Gibson 

  cn image.size.s-mel-gibson-copie-1

 

D'après les Visions

d’Anne Catherine Emmerich

 

Katharina

 

 

Anne-Catherine Emmerich, religieuse allemande (1774-1823),

a été pendant toute sa vie témoin de visions exceptionnelles,

 

De santé fragile, marquée des stigmates du Christ,

elle a passé son temps alitée,

à prier et à prendre sur elle les souffrances de l’humanité.

 

 

  Hérode


THE_PASSION_OF_THE_CHRIST-19-copie-1.jpg

 

 

Le palais du Tétrarque Hérode était situé

Au nord du forum,

Dans la nouvelle ville:

Il n'était pas éloigné de celui de Pilate.

 

 

Une escorte de soldats romains, dont la plupart venaient des pays situés entre la Suisse et l'Italie, s'était jointe au cortège; et les ennemis de Jésus, furieux de toutes les courses qu'on leur faisait faire, ne cessaient d'outrager le Sauveur et de le faire maltraiter

par les, archers.

 

 

Hérode,

averti par l'envoyé de Pilate, attendait le cortège dans une grande salle où il était assis sur des coussins formant une espèce de trône.

 

Beaucoup de courtisans

et de gens de guerre

se tenaient autour de lui.

 

 

Les Princes des Prêtres entrèrent

 

Jésus resta sur le seuil.

 

 

Hérode était très flatté de ce que Pilate lui reconnaissait,

en présence des prêtres juifs, le droit de juger un Galiléen.

 

 

Il se réjouissait aussi de voir devant lui, dans cet état d'abaissement,

ce Jésus qui avait toujours dédaigné

de se montrer à lui.

 

Pilate lui avait fait savoir

qu'il n'avait trouvé aucun crime dans cet homme,

 

 

 Hérode regarda Jésus avec curiosité,

 

et quand il le vit si défait, si meurtri, avec sa chevelure en désordre, son visage sanglant, son vêtement souillé, ce prince voluptueux et mou ressentit une pitié mêlée de dégoût.

 

 

Il détourna son visage avec répugnance,

et dit aux prêtres:

Copie de the passion of the christ jesus and pilate passion

Emmenez-le, nettoyez-le;

comment pouvez-vous mettre

en ma présence

un homme si sale et si meurtri 

?

 

Les archers emmenèrent Jésus dans le vestibule:

 

on apporta de l'eau dans un bassin et on le nettoya sans cesser

de le maltraiter:

car son visage était couvert de plaies qu'on frotta rudement et brutalement.

Capt son

 

Hérode reprocha aux prêtres leur cruauté;

il semblait qu'il voulût imiter la manière d'agir de Pilate,

car il leur dit aussi: 

 

 

On voit bien qu'il est tombé entre les mains des bouchers,

vous commencez les immolations

avant le temps.

 

 

 

Maintenant que le gouverneur romain t'envoie à moi pour te juger,

qu'as-tu à répondre

à toutes ces accusations

?

 

Tu gardes le silence

?

On m'a beaucoup parlé

de ta sagesse

de tes discours

  de tes doctrines

je voudrais t'entendre répondre à tes accusateurs.

  THE_PASSION_OF_THE_CHRIST-18.jpg

 

Que dis-tu

?

  Est-il vrai que tu es

Le roi des Juifs

?

 

  Es-tu le Fils de Dieu

?

Qui es-tu

?

On dit que tu as fait de grands miracles:

 

fais-en quelqu'un devant moi.

 

 

Il dépend de moi de te faire relâcher.

 

 

Est-il vrai que tu as rendu la vue à des aveugles-nés

?

Ressuscité Lazare d'entre les morts

?

Nourri des milliers d'hommes avec quelques pains

?

  Pourquoi ne réponds-tu pas

?

  Crois-moi, fais un de tes prodiges,

cela te sera utile

 

THE PASSION OF THE CHRIST-19

 

Comme Jésus continuait à se taire,

Hérode parla avec beaucoup de volubilité: 

 

  Qui es-tu ? disait-il.

 

 

Qui t'a donné cette puissance

?

 

  Pourquoi ne la possèdes-tu plus

?

 

  Es-tu celui dont la naissance est racontée d'une manière merveilleuse

?

 

rois-mages.jpg  Des Rois de L'Orient sont Venus vers mon Père

Pour Voir un Roi des Juifs (nouveau - né)


1s4cb20p

est-il vrai,

comme on le dit,

que cet enfant

c'était toi

?

 

  As-tu échappé à la mort qui a été donnée à tant d'enfants

 ?

 

  Comment cela s'est-il fait

?

 

  Comment est-on resté si longtemps

sans parler de toi

?

 

  Ou bien ne rattachent-on a toi

cet événement

que pour faire de toi un roi

?

 

  Réponds donc

?

 

  Quelle espèce de roi es-tu ?

 

  En vérité, je ne vois rien de royal en toi !

 

Rameaux2.jpg

On dit qu'on t'a récemment conduit

en triomphe jusqu'au Temple,

 


qu'est-ce que cela signifie ?

 

Parle donc !

Réponds-moi !

D'où vient que les choses ont pris une telle tournure !

 

 

 

Tout ce flux de paroles n'obtint aucune réponse de la part le Jésus.

 

 

Il me fut expliqué aujourd'hui, comme cela m'avait été déjà dit précédemment, que Jésus ne lui parla pas, parce qu'il se trouvait excommunié à raison de son mariage adultère avec Hérodiade

et du meurtre de Jean-Baptiste.

 

 

Sur toute chose on ne voulait pas condamner

celui que Pilate avait déclaré innocent,

 

Il accabla Jésus de paroles méprisantes,

et dit à ses serviteurs et à ses gardes,

dont il y avait bien deux cents dans son palais:


 Prenez cet insensé,

et rendez à ce roi risible les honneurs

qui lui sont dus;


c'est plutôt un fou

qu'un criminel .

 

Ils conduisirent donc le Sauveur

dans une grande cour


Où ils lui prodiguèrent les mauvais traitements et les moqueries.

 

 

Cette cour était comprise entre

les ailes du palais,

 

 

Hérode les regarda pendant quelque temps du haut d'un toit en terrasse.

 

 

Ils répandirent ainsi les bruits les plus contradictoires et les plus propres à inquiéter,

afin d'irriter et de soulever le peuple:

quelques-uns d'entre eux, pendant ce temps,


donnaient de l'argent aux soldats d'Hérode, afin qu'ils maltraitassent Jésus jusqu'à le faire mourir,


car ils désiraient qu'il perdit la vie

avant que Pilate pût le mettre en liberté.

 

Pendant que les Pharisiens complotaient ainsi,


Notre Seigneur avait à souffrir les brutalités d'une soldatesque grossière

à laquelle Hérode l'avait livré.

 

Ils le poussèrent dans

la cour,

 

et l'un d'eux apporta un grand sac blanc qui se trouvait dans la chambre du portier et où il y avait eu autrefois du coton.


On y fit un trou à coups d'épée

on le jeta avec de bruyants éclats de rire

sur la tête de Jésus.

 

 

Un autre de ces soldats apporta

un lambeau d'étoffe rouge

qu'on lui passa autour du cou;

 

 

le sac lui tombait sur les pieds.

 

 

Alors ils s'inclinèrent devant lui,

 

 

le poussant, l'injuriant, crachant sur lui,

 

 

le frappant au visage, parce qu'il n'avait pas voulu répondre à leur roi,

 

 

lui rendant mille hommages dérisoires,

lui jetant de la boue,

le tirant comme pour le faire danser;


puis, l'ayant jeté par terre,

ils le traînèrent dans une rigole

qui faisait le tour de la cour de sorte

que sa tête sacrée frappait contre

les colonnes et les angles des murailles:


ils le relevèrent ensuite et recommencèrent leurs insultes.

 

 

à chaque nouvel outrage,

ils éclataient de rire,

et aucun n'avait pitié de lui.

 

 

Sa tête était tout ensanglantée

et

je le vis tomber trois fois sous leurs bâtons;


mais je vis aussi au-dessus de lui des anges en pleurs qui lui oignaient la tête,


et

il me fut révélé que sans cette assistance d'en haut,


les coups qui lui étaient portés Auraient été mortels.

 

 

Le temps pressait;

les Princes des Prêtres devaient bientôt se rendre au Temple, et lorsqu'ils surent que tout était disposé suivant leurs instructions,

ils prièrent encore une fois Hérode de condamner Jésus.

 

  THE_PASSION_OF_THE_CHRIST-10.jpg

Mais celui-ci 

Renvoya Jésus à pilate

Revêtu de son vêtement de dérision.

Partager cet article

Repost 0

commentaires